< Retour

nouvelles


Mercredi 13 Juillet 2016

COUP D’ENVOI DES TRAVAUX POUR RÉDUIRE LA DURETÉ DE L’EAU POTABLE À SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC

COUP D'ENVOI DES TRAVAUX POUR RÉDUIRE LA DURETÉ DE L'EAU POTABLE À SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC
 
La Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac vient d'entreprendre les travaux de construction d'un bâtiment adjacent à sa station d'eau potable qui abritera un nouveau système de nanofiltration et de filtrage biologique visant à résoudre certaines problématiques esthétiques liées à la dureté de l'eau.
Ce projet, qui sera mis en service en novembre prochain, représente un investissement de 5 529 000 $ dont 90 % est assumé par le gouvernement du Québec grâce au Programme de la taxe sur l'essence et de la contribution du Québec 2014-2018 (TECQ).  Le nouveau procédé, développé par l'entreprise H2O Innovation,  permettra de filtrer l'eau par un système membranaire de nanofiltration afin d'atténuer la dureté de l'eau, en plus de la filtrer biologiquement pour diminuer la présence de manganèse. Le projet sera terminé vers la mi-octobre, après quoi suivront une série d'essais avant la mise en service officielle du nouveau système en novembre prochain.
Notons que la Chaire industrielle CRSNG en eau potable de l'École Polytechnique de Montréal accompagne la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac depuis la mise en service de son système de captation d'eau potable.        
 
« En réduisant substantiellement la présence de ces éléments dans notre eau potable, certains citoyens ne seront plus confrontés à des problèmes causés par la dureté de l'eau. Je tiens à souligner que, malgré ces désagréments de nature purement esthétique, l'eau potable est d'excellente qualité à Sainte-Marthe-sur-le-Lac et ne présente aucun danger pour la santé. Et je suis fière de mentionner que, grâce à notre système de captation, nos citoyens n'ont pas été dans l'obligation de faire bouillir l'eau cet été », a conclu la mairesse, Me Sonia Paulus.