< Retour

nouvelles


Mardi 26 Mai 2015

Coupe d’arbres sur le boulevard des promenades : la ville de Sainte-marthe-sur-le-lac réagit

Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le 26 mai 2015 – La Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac a tenu à réagir à la suite de la coupe d’arbres effectuée aux abords du boulevard des Promenades vers la fin de la semaine dernière, laquelle a soulevé des questions et du mécontentement auprès de certains citoyens.

Rappelons que ces arbres étaient situés sur des terrains qui sont la propriété d’un promoteur immobilier. Bien que les citoyens et les entreprises peuvent disposer de leur propriété comme ils l’entendent, nul ne peut se soustraire à la réglementation municipale.

Ainsi, dans le cas des arbres abattus sur le boulevard des Promenades en vue d’un projet résidentiel, le promoteur est tenu de débourser une contribution monétaire pour chaque nouveau bâtiment, et ce, en vertu du règlement du fonds de l’arbre de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Ce règlement, adopté par le conseil municipal, vise à compenser les effets du développement important que connaît le territoire marthelacquois depuis quelques années. De plus, un autre règlement exige des promoteurs qu’ils replantent des arbres pour remplacer ceux qu’ils ont abattus lors d’une nouvelle construction.

À l’instar de certains concitoyens, la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac déplore elle aussi la vitesse à laquelle l’abattage des arbres a été réalisé. « J’ai mandaté sans tarder, lundi dernier, la direction générale afin de comprendre comment, à l’interne, on a pu autoriser une coupe aussi rapide que spectaculaire. Il aurait sans doute été souhaitable d’imposer un échéancier plus progressif au promoteur afin de respecter les citoyennes et les citoyens du secteur. Aussi, des arbres auraient pu être conservés afin de créer une bande tampon entre le nouveau développement et les résidences de la rue du Versant ainsi qu'en bordure du boulevard des Promenades. Il est toujours possible de conserver des arbres. Une coupe à blanc n'est pas une obligation », a déclaré Me Sonia Paulus

Cette dernière a toutefois insisté pour rappeler qu’en 2006 son administration avait réussi à soustraire de toute forme de développement, avec l’appui du gouvernement du Québec, une superficie de terrain de 1,5 million de pieds carrés du parc de la Prucheraie, où l’on retrouve de magnifiques arbres matures.

De plus, afin de conscientiser et d’encourager la population à préserver l’environnement, la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac a mis sur pied en 2005 le programme Une naissance, un arbre, modifié depuis pour devenir Une naissance, deux arbres.