< Retour

Agrile du frêne

Depuis 2002, l'agrile du frêne, un petit insecte envahissant, a provoqué la mort de millions de frênes en Amérique du Nord et gagne du terrain sur la Couronne Nord de Montréal. La Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac œuvre en concertation avec la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM) dans le but de mieux faire face, collectivement, à ce fléau.

Petit insecte au corps étroit et allongé, il est vert métallique et mesure de 7,5 à 15 mm de longueur et environ 3 mm de largeur. Ne perdez pas votre temps à chercher l'insecte, soyez plutôt attentifs aux signes et symptômes de son infestation sur les frênes. 


Stratégie métropolitaine de lutte contre l'agrile du frêne 2014-2024 

À regarder

 

Comment identifier un frêne

Branches

Les frênes possèdent des branches et des feuilles poussant en sens opposé. Chez les arbres, seulement les érables et les frênes possèdent cette caractéristique.

Feuilles 

Longues de 5 à 15 cm, les feuilles sont composées de cinq à onze folioles aux bords entiers ou dentés. Habituellement, à l'automne, les feuilles des frênes jaunissent et sont parmi les premières à changer de couleur.

Écorce

L'écorce est reconnaissable aux crêtes dures s'entrecroisant en formant des losanges (frêne blanc et frêne rouge) et aux crêtes molles à texture de liège devenant écailleuses avec l'âge (frêne noir).

Fruits

Les frênes produisent des fruits appelés samares.

Taille

Habituellement, les frênes sont de 15 à 20 mètres de hauteur et de forme variable. 

 

Signes et symptômes d'infestation

 

Lorsqu'un frêne est infesté, les larves de l'insecte s'alimentent sous son écorce en formant des galeries en forme de S qui finissent par empêcher la circulation de l'eau et des éléments nutritifs dans l'arbre. Un frêne présentant des signes et des symptômes d'infestation est infesté depuis au moins un an.

Les signes d'infestation sont les suivants : 

  • Diminution de la densité du feuillage
  • Éclaircissement de la cime de l'arbre
  • Prolifération de gourmands (croissance de nouvelles pousses sur le tronc)
  • Galeries en forme de S sous l'écorce
  • Petits trous de sortie de l'insecte en forme de D
  • Trous d'alimentation de pic-bois 

 

Crédit : Ville de Boisbriand

 

Que faire pour sauvegarder un frêne?

 

La sauvegarde d'un frêne est seulement possible à l'aide d'un traitement avec un pesticide systémique homologué. Ce traitement doit être réalisé sur un frêne non infesté ou très faiblement infesté. Le traitement d'un frêne n'empêchera pas l'agrile du frêne d'attaquer l'arbre, mais la croissance de l'insecte sera compromise, ce qui limitera les dommages et permettra la conservation de l'arbre. 

Le traitement doit être répété au maximum tous les deux ans, et ce, durant une période d'au moins dix ans, le temps que le niveau d'infestation diminue. Les traitements doivent être effectués par un spécialiste possédant les permis nécessaires.

Un frêne trop infesté ne pourra pas être conservé à l'aide d'un pesticide. Cependant, le traitement d'un arbre infesté pourrait permettre sa conservation pour quelques années supplémentaires. 

Un frêne qui n'est pas infesté, mais qui n'est pas traité, sera éventuellement infesté, d'où l'importance d'agir maintenant. Dans le doute, il est conseillé de consulter un spécialiste.

 

Abattage d'un frêne

 

Tous les frênes seront attaqués par l'agrile du frêne et aucun frêne ne peut survivre à une attaque d'agrile du frêne. Un frêne infesté non traité à l'aide d'un pesticide mourra en quelques années. Si la sauvegarde de l'arbre à l'aide d'un traitement pesticide n'est pas souhaitée, il est important de planifier son abattage dès maintenant. Abattre un frêne en début d'infestation coûtera moins cher que d'attendre qu'il soit mort. 

Un propriétaire est responsable de l'entretien et de l'abattage des frênes situés sur sa propriété. Si vous êtes dans l'obligation d'abattre un frêne, la période d'abattage recommandée est du 1er octobre au 15 mars afin de limiter la propagation de l'insecte lors de l'abattage et le transport du bois.

Avant d'abattre un frêne situé sur votre propriété en raison de la présence d'agrile du frêne, vous devrez obtenir un certificat d'autorisation délivré par la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac en remplissant un formulaire de demande et en la soumettant à l’hôtel de Ville. Le certificat est requis pour l'abattage de tout arbre dont le diamètre est supérieur à 15 cm mesuré à 1,5 mètre du sol. 

Pour en savoir plus sur la protection des arbres, consultez la page Plantation, protection et coupe des arbres. 

 

Remplacement d'un frêne

 

Le remplacement d'un arbre abattu pourrait être exigé par le règlement de zonage de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-lac. Si requis, le remplacement de l'arbre sera demandé sur le certificat d'autorisation pour l'abattage de l'arbre. Les arbres en milieu urbain procurent plusieurs bienfaits et le remplacement des frênes abattus est fortement suggéré même lorsque non requis au règlement de zonage. Plusieurs essences peuvent être plantées afin de remplacer les frênes. Avant de planter, considérez la dimension de l'arbre à maturité afin de planter le bon arbre au bon endroit. 


Disposition du bois de frêne

 

Tout comme les branches d'arbres provenant d'autres espèces, il est interdit de mettre les branches de frêne dans la collecte des ordures ménagères spécifiquement afin d'éviter la propagation de l'agrile du frêne. 

Les branches de moins de 20 centimètres de diamètre doivent être directement déchiquetées sur place par l’entrepreneur qui réalise les travaux. Les résidus issus de ce déchiquetage ne doivent pas excéder 2,5 centimètres sur au moins deux de leurs faces. 

Entre le 1er octobre et le 15 mars, les branches ou les parties du tronc de 20 centimètres et plus de diamètre doivent être déposées dans un des sites de traitement de la municipalité ou acheminées à une compagnie de transformation du bois ou conservés sur place pour être valorisées à l’aide d’un procédé conforme qui détruit complètement l’agrile du frêne ou les parties du bois qui peuvent l’abriter, dans les 15 jours suivant les travaux d’abattage ou d’élagage. 

Entre le 15 mars et le 1er octobre, les branches ou les parties du tronc de 20 centimètres et plus de diamètre doivent être transformées sur place à l’aide d’un procédé conforme ou conservées sur place jusqu’au 1er octobre pour ensuite être déposées dans un des sites de traitement de la municipalité, ou acheminées à une compagnie de transformation du bois dans les 15 jours qui suivent.

Cette nouvelle mesure est mise en place conformément aux exigences de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). La dispersion de l'agrile du frêne est accélérée par le déplacement du bois, incluant le bois de chauffage, et c'est pour cette raison que l'ACIA réglemente le transport des résidus de frênes à l'intérieur d'une zone réglementée dont fait partie la ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. De plus, il est interdit d’émonder ou d’élaguer un frêne entre le 15 mars et le 1er octobre.

 

Interdiction de déplacement du bois 

 

Un nouveau règlement fédéral sur l'agrile du frêne est entré en vigueur le 1er avril 2014. Il est interdit de transporter tout bois de chauffage ou produit de frênes à l'extérieur de la nouvelle zone réglementée. 

La zone inclut notamment la ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, la MRC de Deux-Montagnes et plusieurs autres. 

La nouvelle zone réglementée est très grande et il est fortement recommandé de limiter la circulation du bois de frêne à l'intérieur de la zone.

  • N'apportez pas de bois de frêne en camping ou au chalet
  • Mettez les branches de frêne de moins de 12 mm de diamètre à la collecte des matières compostables

Il est autorisé de brûler le bois de frêne dans un foyer intérieur ou dans un feu extérieur respectant les normes municipales. 


Cette semaine

dans ma ville


D
L
M
M
J
V
S

Lundi 26 Juin

Aucun évènement