< Retour

Histoire

Liée à la paroisse de Saint-Eustache pendant près de 100 ans, la municipalité de Sainte-Marthe-sur-le-Lac acquiert son autonomie en 1960, alors que le conseil en place consent à la séparation d’une partie de son territoire pour la création d’une nouvelle entité municipale. Hervé Larocque, alors président fondateur de la Commission scolaire de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, devient le maire fondateur de la nouvelle municipalité. Reconnue pour son caractère électif et représentatif, Sainte-Marthe-sur-le-Lac devient rapidement l’organe d’expression de la communauté locale, reflétant ainsi le caractère social des décisions prises par le premier conseil municipal.

Lieu de villégiature primé pour ses plages bordant le lac des Deux Montagnes, la municipalité de Sainte-Marthe-sur-le-Lac connait un essor démographique important entre 1960 et 1970. Souhaitant adapter les services et infrastructures à la nouvelle population, le conseil municipal de 1973, sous le mandat du maire André Monette, dépose au gouvernement provincial la demande de promouvoir Sainte-Marthe-sur-le-Lac à titre de ville et de l’autoriser ainsi à bénéficier de tous les pouvoirs d’intervention qui s’y rattachent. La demande est finalement entérinée par décret gouvernemental le 15 août de la même année.

Les années suivantes sont marquées par la vente de plusieurs terres agricoles, ce qui favorise le développement résidentiel rapide de la jeune ville. Avec un taux de taxation des plus bas, de nombreuses familles choisissent de s’installer à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, une banlieue rustique offrant une qualité de vie inégalable, et ce, à quelques minutes des grands centres urbains.

La ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac connait un second essor démographique important entre 2006 et 2011, alors que la population passe de 11 311 à 15 689 habitants, une augmentation de 38,7 %, alors que la croissance moyenne nationale est de 5,9 %.

La Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac poursuit aujourd’hui le développement de ses quartiers résidentiels et de sa trame commerciale. Au cours des prochaines années, elle continuera d’adapter ses services et ses infrastructures afin de répondre aux besoins évolutifs de sa population grandissante.

Source : Denis GRAVEL et Hélène LAFORTUNE, 50 ans, ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, 2012.